[Ce texte est une explication du pourquoi et du comment de ce blog...]


Ce 28 et demi vient de loin. Même si c'est finalement très idiot. Vers la fin du collège, je m'étais aperçu que le nombre 28,5 revenait instinctivement lorsqu'on me demandait un nombre pour tel ou tel sujet. Une boutade la plupart du temps, un peu comme le nombre de sucres d'Odile Deray* dans La Cité de la Peur. Toujours est-il que je finissais toujours par dire "28 et demi" et j'ai un jour réalisé cette étrange occurrence. Ne croyant pas au destin mais plutôt au hasard, je me suis pourtant persuadé petit à petit qu'il m'arriverait sûrement quelque chose d'important dans ma vie au moment d'avoir 28 ans et demi! La réalisation d'un rêve? Un premier enfant? En tout cas, je n'ai jamais pensé à un évènement négatif. Et j'ai vécu plus de 10 ans avec l'obsession de cet étrange nombre et de la superstition que je m'étais construite avec!

Évidemment, mon côté cartésien me fait dire aujourd'hui que c'est justement parce que je m'étais mis cette idée dans la tête qu'elle a fini par se réaliser. Ou, du moins, que c'est à travers cette anecdote que j'interprète ce qui m'arrive à l'orée de mes 28 ans et demi. Et cet évènement, c'est le début d'une aventure à deux en Ouzbékistan. Comme je me suis mis à créer un blog pour l'occasion, je me suis dit qu'il était peut-être temps aussi que j'en crée un autre plus personnel et plus pagaille. Un blog en vrac où je pourrais me laisser aller à un peu d'écriture ou de créations diverses. Et commencer par publier ce que j'ai déjà produit par le passé, en terme de nouvelles, de poèmes ou de créations graphiques**.

Je vais donc laisser le vent agir sur ce 28 et demi qui mûrit. Le hasard plutôt que le destin. Mais un hasard que je construis à ma façon...


* Odile en demande 16 mais Mme Jacques n'en met que 15 comme le précise le générique de fin (Comment ça? Vous n'avez jamais lu le générique de fin? Il vous manque donc encore des gags à découvrir dans ce film!)

** Les dates concernent donc généralement les dates de créations, parfois antérieures à la création de ce blog